Mamadou Faye, DG de la SOGENAV : “Le Projet Navigation est au bout du chemin”

Vieux de 45 ans, le projet de navigation sur le fleuve Sénégal est plus que jamais en passe de voir le jour. Porté par la Société de gestion et d’exploitation de la navigation (SOGENAV), une société de l’OMVS, le projet va enregistrer des retombées considérables sur le plan économique et social. Il a fait l’objet d’une présentation le vendredi 07 juin à Saint-Louis, à l’occasion d’une journée d’information organisée par l’OMVS.

C’est le mythique bateau Bou El Mogdad qui a servi de cadre pour attester symboliquement du démarrage prochain d’une navigation pérenne sur le fleuve Sénégal. Au lieu de son habituel accostage, sur les berges du fleuve Sénégal, à quelques encablures du pont Faidherbe, la délégation de l’OMVS et ses hôtes de la Compagnie Nationale du Rhône ont emprunté ce plaisancier le temps d’effectuer une excursion sur le fleuve Sénégal. Le trajet va de Saint-Louis à la Commune de Diama, soit 25 km. Cette démonstration symbolique a enchanté les passagers et inspiré le directeur général de la SOGENAV, M. Mamadou Faye, qui déclare que “le projet de navigation n’est pas à la croisée des chemins, mais au bout. Il est arrivé à sa phase de réalisation, parce que les études sont terminées, le financement a été trouvé ». « Il ne reste que la signature du contrat commercial par les différents pays membres de l’OMVS”, a-t-il ajouté.

La restauration de la navigabilité du fleuve Sénégal, faut-il le rappeler, a été définie par les Etats membres comme un objectif prioritaire, le troisième pilier du programme de base de l’OMVS, à côté du développement de l’énergie et de l’agriculture irriguée. Selon le Haut-commissaire de l’OMVS, Monsieur Hamed Diane SEMEGA, « la mise en œuvre de ce projet s’accompagne en perspective d’une forte croissance économique et de développement ». Il en est particulièrement attendu la valorisation des ressources naturelles, l’intégration sous régionale des pays riverains ainsi que le développement du commerce intra-zone du bassin et celui international des États membres. L’amélioration des conditions d’accès des régions enclavées du bassin et du territoire malien aux marchés extérieurs devrait jouer un rôle primordial.

Dans l’exécution et la mise en œuvre de ce projet, l’OMVS est en partenariat technique avec la Compagnie nationale du Rhône (CNR), une société publique française. Sa directrice générale, Mme Elisabeth Ayrault, a participé à cette journée d’information sur le Bou el Mogdad, en même temps que de nombreux médias des quatre pays membres de l’OMVS.

Siege de l'omvs

  • Immeuble OMVS, Rocade Fann Bel-air Cerf volant
    B.P 3152 Dakar-Fann (Sénégal)
  • (+221) 33 864 01 63
  • (+221) 33 859 81 82
  • omvssphc@omvs.org

Newsletter