Le Haut-Commissaire de l’OMVS en mission auprès des autorités maliennes : « je suis très satisfait de ce que j’ai entendu ici »

Hamed Séméga a voulu battre le fer pendant qu’il était chaud : à peine 1 mois après la 18eme Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’OMVS qui a élu le Président Ibrahim Boubacar Keita Président de ladite Conférence, le Haut-Commissaire de l’OMVS était de retour au Mali pour mettre au point la feuille de route pour le mandat du président malien. Il a été reçu à cet effet par les plus hautes autorités du pays.

Du 06 au 10 janvier M. Séméga a dirigé une mission au Mali qui lui a permis de rencontrer le 1er ministre chef du Gouvernement Dr Boubou Cissé, le ministre de l’Énergie et de l’Eau : M. Sambou WAGUE ; le ministre des Transports et de la Mobilité urbaine : M. Ibrahima Abdoul LY ;  le ministre des Domaines et des Affaires foncières : M. Badara Alioune BERTHE ; le ministre des Infrastructures et de l’Equipement : Mme TRAORE Seynabou DIOP ; le Secrétaire général du gouvernement M. Ben Barka, ainsi que les Conseillers spéciaux du Président MM. Moctar Touré et Zénith Moulaye.

Le Haut-commissaire a d’emblée expliqué à ses hôtes successifs sa démarche : après le sommet des Chefs d’Etat du 07 décembre 2019, il « s’agit de s’entendre sur une feuille de route claire » pour assurer la rigueur dans le suivi et éviter l’immobilisme. Le Discours de clôture du Président Ibrahim Boubacar Keita, qui expose les priorités de l’OMVS lors de son mandat, est le  document cadre qui doit servir de référence pour l’élaboration de la feuille de route 2020-2021.  

C’est dans cet esprit et suivant ces directives que les collaborateurs du ministre de tutelle et la délégation du Haut-Commissaire ont travaillé dès l’entame de la mission et proposé un projet de feuille de route soumise par la suite à l’appréciation des autorités maliennes.

S’inscrivant dans la poursuite de la mise en œuvre des grands projets de l’OMVS, le document  annonce les objectifs, les démarches autour desquels seront centrées les activités de l’Organisation, et le calendrier prévisionnel. Quatre axes stratégiques sont inscrits : Navigabilité pérenne du fleuve Sénégal et mobilité dans le bassin ; Renforcement des productions énergétiques ; Sécurité alimentaire et sauvegarde de la ressource ; Renforcement institutionnel. Avec, inscrite en filigrane, la question transversale de  la mobilisation des financements nécessaires.

Cette série de réunions  a permis aussi d’ailleurs de spécifier les attentes de l’OMVS vis-à-vis des différents ministères, et donné l’occasion aux autres responsables du système OMVS présents dans la délégation du Haut- Commissaire (les directeurs généraux des sociétés SOGED , SOGENAV et SOGEM)de faire le point des instances techniques concernant leurs structures respectives.

« Tout ce que nous devons faire est acquis d’avance »

Lors de ces audiences, M. Hamed Séméga n’a pas manqué de remercier à nouveau le gouvernement pour la parfaite organisation de la Conférence des chefs d’Etat.  Lui-même a reçu les félicitations unanimes et chaleureuses de ses différents hôtes, selon lesquels « le Haut-Commissaire Séméga a donné un souffle nouveau à l’OMVS » et mérité la confiance des Chefs d’Etat.

Le Premier Ministre Cissé, très pragmatique, a affirmé avec force que « la présidence malienne fera tout pour jouer sa partition et dans les délais requis »,  et aussi suggéré la convocation de sessions extraordinaires réunissant les ministres des portefeuilles impliqués (finances ; transports, etc.) afin d’accélérer la mobilisation des financements pour les grands projets de la feuille de route. Même détermination chez le ministre des transports et de la Mobilité urbaine, M. Ibrahima Abdoul LY : « Tout ce que nous devons faire est acquis d’avance ».

Déjà la mission a permis de constater en effet la diligence du Mali sur bien des dossiers : les requêtes pour le financement de la Navigation ont été signées et envoyées, le dossier sur la libération des emprises pour la navigation est introduit au conseil des ministres, et celui de la « déclaration d’utilité publique » qui permet de concrétiser la libération des emprises et d’indemniser les populations est sur le point de l’être….

Il reste sans doute à suivre le conseil du Secrétaire général de la présidence M. Ben Barka : « Il faut une feuille de route technique, mais aussi une feuille de route diplomatique », a-t-il déclaré avant de conclure : « Soyez rassuré : nous allons intégrer la feuille de route dans l’agenda du Président  de la République»

Au vu de cet accueil qui a été réservé partout à la délégation de l’OMVS, gageons que le Haut Commissaire et le ministre Wague ont atteint leur objectif : sonner la mobilisation générale!

Siege de l'omvs

  • Immeuble OMVS, Rocade Fann Bel-air Cerf volant
    B.P 3152 Dakar-Fann (Sénégal)
  • (+221) 33 864 01 63
  • (+221) 33 859 81 82
  • omvssphc@omvs.org

Newsletter