International : conserver le leadership

Son expérience réussie dans la gestion d’un fleuve transfrontalier vaut à l’Omvs un rayonnement international et de nombreuses sollicitations dans le cadre de l’agenda mondial de l’eau.  

Une forte délégation de l'OMVS a pris part au 8éme Forum mondial de l'eau qui s’est tenu à Brasilia au mois de Mars. Outre un stand de bonne facture dans le pavillon du Sénégal, la participation de l’OMVS est marquée par l’organisation d’une session « Eaux Transfrontalières » en partenariat avec l’Organisation pour la Mise en Valeur du fleuve Gambie, OMVG. Ce panel de haut niveau était réparti en 3 sessions successives.

 La première est consacrée aux fondements juridiques et cadres institutionnels adaptés pour la gestion des eaux partagée. La seconde session a mis en lumière les avantages de la réalisation, la gestion et l’Exploitation commune d’Infrastructures : mobilisation des financements plus facile, prise en compte des besoins amont et aval. La troisième session sur le financement des infrastructures hydrauliques et hydroélectriques a posé la question cruciale de la mobilisation des financements qui freine les efforts des organismes de bassin les plus performants.

Un mois plus tard l’Omvs accueillait à Dakar l’association internationale « Initiatives pour l’Avenir des Grands Fleuves », IAGF, qui a consacré sa 6ème session au fleuve Sénégal. C’est donc aux côtés de l’Omvs qu’elle s’est penchée pendant 4 jours sur la gestion, les missions et projets de l’Omvs. Les travaux ont consacré un focus spécial sur le Projet Navigation et ont permis de croiser les expériences des experts présents pour recueillir avis et conseil qui permettront certainement d’améliorer le projet. C’est la première fois que l’IAGF se réunit en Afrique et consacre ses travaux à un fleuve du continent.

De même, à l’initiative de la Suisse, une délégation d’officiels du Kazakhstan, du Kirghizstan, de l’Ouzbékistan, du Tadjikistan et du Turkménistan a effectué un voyage d’études auprès l’Omvs en mai 2014. La délégation s’est intéressée entre autres sujets aux modalités de co-financements des infrastructures, de mise sur pied de sociétés de gestion commune d’infrastructures dans le bassin, et de partage des coûts et des bénéfices entre les pays riverains.

Ce leadership de l’OMVS a été salué successivement en 2015 et 2017, années où l’Organisation pour la Mise en Valeur du fleuve Sénégal est arrivée en tête du classement mondial du quotient de la coopération en ressources en eau transfrontalières (Water Cooperation Quotient) selon le rapport de Strategic Foresight Group, un think-tank global basé à Mumbai en Inde. Le quotient de la coopération en ressources en eau transfrontalières compare la qualité de la coopération au sein des bassins fluviaux transfrontaliers sur tous les continents. Le rapport couvre 84 organismes de gestion des eaux transfrontalières dans 205 bassins fluviaux transfrontaliers dans 148 pays.

Siege de l'omvs

  • Immeuble OMVS, Rocade Fann Bel-air Cerf volant
    B.P 3152 Dakar-Fann (Sénégal)
  • (+221) 33 864 01 63
  • (+221) 33 859 81 82
  • omvssphc@omvs.org

Newsletter