Fleuve Sénégal : vers une opérationnalisation de 58 stations du réseau de surveillance de la qualité des eaux

Pour lutter contre la dégradation de la qualité des eaux du bassin du fleuve Sénégal, l’Organisation pour la Mise en Valeur du Fleuve du Sénégal, le Haut-commissariat de l’OMVS a commandité une étude en 2011 pour la conception d’un réseau de suivi et d’évaluation de la qualité des ressources en eaux (souterraines et de surface) du fleuve Sénégal. 

Ce réseau, composé d’une centaine, de stations devrait permettre de mesurer directement ou de faire des mesures sur place ou de façon indirecte (en laboratoire) la charge polluante dans les différentes zones à risque de l’hydro-système de l’ensemble du bassin.

Ainsi, pour opérationnaliser ce réseau, le Haut-Commissariat de l’OMVS a signé une convention de partenariat avec la Compagnie Nationale du Rhône (CNR).

Dans le cadre de la mise en œuvre des engagements des Parties, la CNR a effectué conjointement avec le Haut-commissariat de l’OMVS des missions au niveau des Etats membres en 2017 et 2018 en vue de faire l’états des lieux de l’existant en matière notamment de réseau de suivi, des structures de suivi,  de moyens humains et matériels, des différents protocoles de suivi, etc.

Le rapport de ces missions a été soumis a été soumis à la validation des Etats membres lors  d’un atelier régional  tenu dans le cadre de l’opérationnalisation du réseau de surveillance de la qualité des eaux du fleuve Sénégal,  les 26 et 27 mars 2019 au siège de l’OMVS. Il s’agissait pour les participants de s’accorder  sur d’une part, les scénarii relatifs  aux paramètres in-situ,  physico-chimiques et micropolluants et, d’autre part, le réseau optimal à mettre en place à court terme pour le suivi et le contrôle de la qualité des eaux.

Venu présider la rencontre, Dr Mamadou Deux DIABY, Secrétaire Général du Haut-Commissariat de l’OMVS a rappelé dans son allocution d’ouverture  sur  l’importance du suivi de la qualité des eaux pour tous les usages, en général, et en particulier pour l’Eau Potable. Il a en outre mis l’accent sur les problématiques majeures qui affectent la qualité des eaux dans le bassin du fleuve Sénégal. Il s’agit des activités agricoles, d’orpaillages et  les végétaux envahissants (Typha, etc.)

L’atelier a eu lieu en présence des représentants   des Etats membres, du Haut-Commissariat de l’OMVS et de la Compagnie Nationale du Rhône (Partenaire du Haut-Commissariat de l’OMVS).

Siege de l'omvs

  • Immeuble OMVS, Rocade Fann Bel-air Cerf volant
    B.P 3152 Dakar-Fann (Sénégal)
  • (+221) 33 864 01 63
  • (+221) 33 859 81 82
  • omvssphc@omvs.org

Newsletter